Archives pour la catégorie Événements

reunion_anuelle_2007

Réunion annuelle 2007

Les résidants se sont présentés en grand nombre lors de la réunion annuelle du 9 juin dernier pour visionner un court métrage de la série Découverte de Radio-Canada intitulé Alerte aux algues bleues ou cyanobactéries, pour écouter et commenter les propos du Maire Robert Demarbre et de l’inspecteur municipal Omar Moussaoui concernant leurs progrès et intentions relativement aux mesures préventives introduites et à être introduites et pour entendre une mise à jour de Martin Lavoie concernant le projet-pilote pour le traitement biologique du myriophylle à épi utilisant le charançon e. lecontei.

Le court métrage nous a démontré très clairement l’urgence de la situation et l’importance de s’attaquer à la cause du problème et non seulement aux symptômes. La Baie Missisquoi avait une très belle eau claire il y a à peine 20 ans, tandis que dans ce film on a vu cette baie du lac Champlain visqueuse pleine d’algues bleue-vert. Le myriophylle à épi chez nous n’est potentiellement qu’un signe de choses à venir qui seront encore pires, telles que les algues bleue-vert, si nous ne changeons pas nos habitudes immédiatement pour limiter les apports de phosphore qui se drainent dans notre lac.

Le Maire a affirmé que le Conseil municipal reconnaît l’importance de limiter les montants de phosphore provenant du Bassin Versant du Lac Supérieur qui se déverse dans notre lac. Les mesures préventives s’appliquent donc à tous les résidants du bassin versant et non pas seulement aux riverains. Monsieur Demarbre a aussi annoncé qu’ il envisage ajouter une ligne intitulée Environnement sur le prochain compte de taxes sans pour autant augmenté le montant total des taxes. Il a aussi dit que la Municipalité entamera des procédures cette année pour essayer d’obtenir un certificat d’autorisation permettant le déblocage de la décharge du lac … dossier à suivre. De plus, il a fait référence à une question qui fait l’objet de débat actuel au conseil, à savoir, est-ce que la Municipalité devrait s’occuper ou non de gérer la vidange des fosses des résidants…aussi à suivre.

L’inspecteur municipal nous a ensuite donné un compte rendu de l’état de la situation quant à la conformité des fosses septiques. Il a résumé le processus qui a mené à la visite de chacune des fosses septiques riveraines de la Municipalité. Il a ensuite résumé les statistiques concernant les 137 fosses riveraines de notre lac, une sous catégorie des 300 quelques fosses à l’intérieur de notre bassin versant qui nous intéressent. Chacune de ces 137 fosses riveraines furent examinées en juin 2005. Depuis, un système de surveillance a été mis en place pour faire le suivi quant à leur conformité et leur vidange aux 2 ans. Plusieurs types de fosse ont été identifiés. Il a dit ne constater aucune pollution apparente provenant de ces fosses (pas d’écoulement visuel ni d’odeur). Cependant, un total de 41 de ces fosses, soit environ 30%, ont fait l’objet d’une inspection plus poussée étant donné leur âge de plus de 20 ans, et 7 d’entre elles sont encore à surveiller. L’inspecteur est en communication avec les propriétaires concernés pour les sensibiliser. Il espère obtenir leur consentement pour procéder à des tests additionnels. Alors que la Municipalité hésite à forcer les résidants à prouver que leurs systèmes septiques ne polluent pas, il a été noté par des gens dans la salle que polluer n’est pas un droit acquis et que, d’après la nouvelle Loi sur les compétences municipales, le conseil municipale a la pleine liberté d’adopter et d’appliquer les lois environnementales et que rien ne peut l’empêcher d’intervenir.

L’inspecteur a ensuite résumé le règlement municipal concernant l’interdiction des engrais et il nous a, par la suite, sensibilisé concernant un projet de règlement qui vise à forcer les riverains à reboiser les rives du lac. Essentiellement, les premiers 5 mètres à partir du lac devront être reboisés et il sera interdit de déboiser dans les 10 mètres du lac.

C’était finalement à Martin Lavoie, de la firme de consultation en environnement Biofilia Inc., de nous présenter les conclusions de son Rapport d’étape – été 2006 concernant le projet-pilote du contrôle biologique du myriophylle à épi. Il a commencé en appuyant les propos du maire et de l’inspecteur quant à l’importance de concentrer sur la prévention pour s’attaquer à la cause et de gérer nos affaires sur une base de bassin versant. Martin nous a ensuite décrit comment il en est arrivé à la conclusion que les charançons introduits en 2005 et 2006 survivent l’hiver, se reproduisent et se dispersent là où il y a de la myriophylle … des signes encourageants dit-il. Il nous a aussi répété que nous devrons patienter davantage avant de constater des progrès significatifs dans la diminution du myriophylle à épi. Les charançons se reproduisent entre 3 et 4 fois au cours de la saison estivale et une masse critique importante de charançons devra se développer.

reunion_anuelle_2007

Réunion annuelle 2009

La 7ème réunion annuelle des Amis a eu lieu le 31 mai 2009 à la Salle communautaire de l’Hôtel de ville. Chrystelle Laeynert, horticultrice spécialiste en emménagement riverain, nous a fait une excellente présentation intitulée La Bande Riveraine: Un Ruban de Vie. La bande riveraine filtre les sédiments avant qu’ils se rendent au lac et joue un rôle important contre l’érosion des berges. Martin Lavoie à son tour nous a donné un compte rendu détaillé des résultats du projet pilote charançons.

Chacune des présentations vous sont disponibles en cliquant sur les liens appropriés à gauche.